Kakadu, Litchfield et Nitmiluk : comment choisir entre les 3 plus beaux parcs nationaux du Top End en Australie ?

La plupart des visiteurs qui se rendent dans la région de Darwin en Australie se dirigent immédiatement vers le parc national de Kakadu. Site incontournable du Top End, il vole la vedette à deux autres joyaux de la région : Nitmiluk et Litchfield National Parks. Alors quel parc visiter et en quelle saison ? Quels sont les atouts de chacun ? On vous aide à choisir !

La meilleure saison pour explorer cette région est entre mai et octobre quand il fait moins chaud et moins humide. Un véhicule standard (voiture, van, camping-car) est suffisant si vous restez sur les grands axes. Un 4×4 est obligatoire pour explorer les pistes et accéder à certains endroits. A vous la vraie aventure !

Kakadu National Park

Carte de Kakadu National Park – Cliquer pour agrandir

C’est l’un des plus célèbres parcs nationaux d’Australie et le plus grand : 20 000km2 ! Il protège un univers naturel et culturel incroyable, et ce à moins de 2h de route de Darwin.

Tarif : Il faut acheter un pass soit directement sur le site du parc soit dans les Visitors Centres et certains logements du parc. Prix : 40AUD/adulte – 20AUD/enfant en saison sèche (15 mai au 31 oct.) et 25AUD/adulte – 12,50AUD/enfant à la saison des pluies (1er nov au 14 mai).

Accessibilité : une route goudronnée traverse tout le parc et permet d’avoir déjà un bon aperçu de Kakadu avec un véhicule standard. Cependant, de nombreuses cascades comme Jim Jim Falls et Twin Falls ne sont accessibles qu’en 4×4, ainsi que la piste Old Jim Jim Road qui permet de faire une boucle intéressante à l’intérieur du parc.  Par ailleurs, certains loueurs interdisent l’accès aux véhicules à deux roues motrices sur certaines routes gravillonnées pourtant faciles. Vous pouvez alors faire une croix sur les chutes de Gunlom par exemple.

Donc un 4×4 est indispensable si vous voulez faire une visite plus approfondie du parc et sortir des sentiers battus. Attention, même les pistes habituellement ouvertes aux 4×4 peuvent être fermées pendant la saison des pluies. Et tous les loueurs n’autorisent pas non plus l’accès aux Jim Jim Falls. Notre conseil : vérifiez toujours l’état des routes iciet une fois sur place auprès des autorités locales.

Jim Jim Falls ©Tourism NT/Jarrad Seng

Les points forts de Kakadu National Park : les peintures aborigènes (certaines ont 20 000 ans !), les cascades, les balades et randonnées, la flore (2000 espèces de plantes), la faune (280 espèces d’oiseaux et 10 000 crocodiles !) et les escarpements rocheux.

Crocodile marin à Yellow Water. ©Tourism NT/Jewels Lynch

A faire à Kakadu National Park :

  • Admirer l’un des sites de peinture aborigène : Ubirr Rock Art et Nourlangie Rock Art
  • Partir en croisière à Yellow Waters pour observer les crocodiles (au départ de Cooinda Lodge, à 55km de Jabiru)
  • Faire une croisière sur la East Alligator River orientée sur la culture aborigène (et les crocodiles !)
  • Voir les Jim Jim Falls (en 4×4 seulement ou avec un tour guidé ou encore faire un survol)
  • Se baigner dans l’un des nombreux points d’eau
  • Faire un tour en compagnie d’un guide aborigène
  • Admirer la vue sur l’immense Anhem Land
  • Observer les oiseaux natifs à Mamuka Wetlands
  • Découvrir en compagnie d’un guide aborigène un bout d’Arnhem Land, immense zone sauvage située au-delà de Kakadu
Peintures aborigènes à Nourlangie Rock. ©Tourism NT/Shaana McNaught

Combien de temps ?
Comptez deux nuits sur place pour un bon aperçu de Kakadu. L’idéal est trois nuits pour couvrir les meilleurs sites du parc sans se dépêcher.

Logements : le choix est limité malgré la taille du parc ! Ils sont presque tous situés dans le (seul) village du parc national à Jabiru. On trouve l’Aurora Kakadu Hotel à 40km à l’ouest de Jabiru et le Cooinda Lodge Kakadu à 50km au sud-ouest. C’est à peu près tout ! Les campings sont plus nombreux mais pas toujours faciles d’accès.

Gunlom pool. ©Tourism NT/Jewels Lynch

A savoir : il existe deux applications mobiles officielles du parc : l’une avec des informations pratiques sur les visites et points d’intérêt (Kakadu Visitor Guide App) ; l’autre est un guide sur les oiseaux (Kakadu Birds App).

 

Litchfield National Park

Il se situe à moins d’1h30 de route au sud de Darwin, très pratique quand on a peu de temps dans la région ! Certains le classent devant le Kakadu National Park, avec ses nombreuses cascades, sa forêt tropicale et ses bassins magnifiques pour la baignade. Il figure parmi les plus beaux parcs nationaux du Territoire du Nord et se visite facilement sans 4×4 grâce à sa route bitumée et sa taille modeste (1 500km2).

Termitières géantes du Litchfield National Park. ©Tourism NT/Shaana McNaught

Tarif : entrée gratuite

Accessibilité : l’accès le plus facile se fait via Batchelor à 100km au sud de Darwin. La route principale qui traverse Litchfield National Park est bitumée et les nombreux points d’intérêts sont faciles d’accès. Quelques pistes sont interdites aux 4×4 de location.

Les points forts de Litchfield National Park : ses cascades, ses bassins naturels et ses termitières géantes.

Un cadre parfait pour se rafraîchir dans le parc national de Litchfield. ©Tourism NT/Shaana McNaught

A faire à Litchfield National Park :

  • Se baigner dans les points d’eau
  • Admirer les cascades, notamment Wangi Falls (prononcez « wongaï »)
  • Déambuler parmi les immenses termitières (certaines atteignent 4m de haut !)
  • Randonner dans le bush
Wangi Falls vues du ciel. ©Tourism NT/Dan Moore

Combien de temps ?
Une journée suffit pour voir les principales curiosités du parc national.

Logements : à l’intérieur même du parc, il n’y a que des campings. Le village de Batchelor dispose de quelques hébergements. En périphérie ouest du parc, on trouve le Latitude 1308 et, juste à côté, le Litchfield Safari Camp qui proposent tous les deux des tentes safari tout confort.

A savoir : contrairement à ce que vous pourrez lire dans certains guides de voyage, il peut y avoir des crocodiles dans les eaux où les voyageurs se baignent. Renseignez-vous avant de piquer une tête !

 

Nitmiluk National Park (Katherine Gorge)

Plus éloigné de Darwin (350km au sud) que les deux autres parcs nationaux, on le connaît plutôt sous le nom de Katherine Gorge. En effet la rivière Katherine a sculpté dans le grès une succession de 13 gorges impressionnantes, principal attrait des 3 000km2 du Nitmiluk National Park.

Croisière dans l’une des Katherine Gorges. ©Tourism NT/James Fisher

Tarif : entrée gratuite

Accessibilité : l’accès principal du parc se situe à 4h de route environ de Darwin. Il faut passer par la ville de Katherine à 30km avant l’entrée du parc.

Les points forts de Nitmiluk National Park : ses gorges !

A faire à Nitmiluk National Park :

  • Visite des gorges en bateau (plusieurs options de 2 à 8h)
  • Croisière au coucher de soleil avec diner à bord
  • Sortie en canoé d’une demi-journée à deux jours (il faut porter les canoés entre chaque gorge)
  • Balades et randonnées le long de Katherine River
  • Survol des gorges en hélicoptère
  • Nage dans les points d’eau
  • Marche jusqu’à Edith Falls
Canoés sur la Katherine River à Nitmiluk National Park. ©Tourism NT/James Fisher

Combien de temps ?
Une croisière d’une demi-journée suffit déjà pour avoir un bon aperçu des gorges. Si vous voulez aussi explorer à pied ou en kayak, comptez deux jours dans les environs.

Logements : la majorité des logements se situe à Katherine à 30km de Nitmiluk National Park. A l’intérieur du parc même, on ne trouve que le Cicada Lodge (haut de gamme), quelques bungalows et des emplacements pour les tentes et camping-cars.

A savoir : On ne peut pas faire de canoé pendant les mois les plus humides (en général de décembre à mai) et le parc peut être fermé en cas d’inondation. En saison sèche, le niveau de l’eau est trop bas pour naviguer d’une gorge à l’autre, il faut donc marcher un peu pour passer d’une gorge à la suivante.

Les recommandations d’Antipodes Travel

Joueur de didjeridoo dans le parc national de Nitmiluk. ©Tourism NT/Geoffrey Reid
  • Si vous n’aviez qu’un seul parc à faire, nous vous recommandons le Kakadu, plus complet que les deux autres avec notamment un héritage culturel aborigène plus présent.
  • Vous souhaitez découvrir les trois parcs ? Pas de soucis, notre circuit de 7 jours dans le Parc du Kakadu en Australie couvre ces trois joyaux du Top End.
  • Nous proposons aussi la visite de ces parcs en petit groupe avec un guide anglophone. Une formule pour ceux qui ne souhaitent pas conduire. Et pendant la saison des pluies, nosu recommandons absolument de partir avec un guide. Nous contacter
  • Dans ces 3 parcs nationaux, ne nagez que dans les points d’eau désignés comme « sûrs ». Le crocodile marin, malgré son nom, vit aussi dans l’eau douce et s’invite dans ces lieux à la saison des pluies mais aussi après de fortes inondations. Le crocodile d’eau douce habite également dans les parages. Il est plus timide que son cousin et bien moins agressif mais soyez vigilants malgré tout. Respectez les consignes de sécurité affichées sur les panneaux.

  • Le réseau téléphonique est très limité dans ces trois parcs nationaux, voire inexistant dans de nombreuses zones.
  • La meilleure saison pour explorer ces 3 parcs commence en mai et se termine en octobre quand il fait moins chaud et moins humide. Cependant les parcs peuvent se visiter toute l’année.
  • Pendant la mousson (surtout entre décembre et mars), certains sites et activités ne sont pas accessibles. Les routes sont fréquemment coupées par les inondations.
  • Les pompes à essence sont rares, n’attendez pas que la jauge s’allume !
  • Au-delà du parc national de Kakadu débute l’immense Arnhem Land, une zone sauvage où vit une population d’environ 12 000 aborigènes. Il faut une autorisation et un 4×4 pour pénétrer ce territoire très reculé. Pour des raisons pratiques, nous vous conseillons plutôt d’effectuer une excursion à la journée en compagnie d’un guide aborigène.

Quel parc vous tenterait ? Lequel avez-vous déjà visité ? Partagez vos souvenirs avec nous !

Antipodes Travel est une agence de voyage basée à Dunedin, dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande et fondée par Sandrine et Yoann Feillet, deux francophones qui vivent dans ce pays depuis 2002. Notre équipe organise des voyages à la carte, des circuits en liberté et des séjours guidés en Nouvelle-Zélande, en Australie et dans les îles du Pacifique.

3 réflexions sur “Kakadu, Litchfield et Nitmiluk : comment choisir entre les 3 plus beaux parcs nationaux du Top End en Australie ?

  1. Hi !
    Si mes remarques peuvent aider …
    sans hésiter Kakadu et Nitmiluk !
    Litchfield : un cran en dessous mais en arrivant sur le sol australien bonne première étape car pas trop éloigné de Darwin. Quelques « courtes » randos sympas mais qui n’égalent pas celles des deux autres parcs. Baignades agréables mais beaucoup de monde surtout le WE.
    Kakadu : croisière à l’aube … magnifique ! à noter qu’en début de saison sèche l’East Alligator River est bien remplie et que les crocos sont peu visibles contrairement au mois de septembre où ils se prélassent sur les rives asséchées (et il y en a beaucoup beaucoup …) A l’inverse la végétation est bien plus verdoyante en mai … Sinon des randos magnifiques plus ou moins longues.
    Également à prendre en compte fin avril / début mai la route vers Ubir peut être encore bloquée (peintures aborigènes et plaine d’Arnhem extraordinaire !)
    Nitmiluk : belle croisière dans les gorges et belles randos. Pas testé le kayak …
    Attention aux randos ! Indépendamment du basique du randonneur (eau, chapeau etc …) peu de monde sur les chemins (hors celui longeant la gorge au départ du centre d’information) N’hésitez pas à prévenir un ranger de votre itinéraire et de l’informer que vous êtes revenus !
    N’oubliez pas de faire le petit détour vers Edith Falls et ses piscines naturelles. Un vrai bonheur rafraichissant pour se dépoussiérer ! La petite ballade est tout aussi magnifique …
    Voyages effectués en septembre/octobre et en avril/mai donc hors période scolaire. Camping car / camping lors de nos parcours. Pas rencontré de problèmes particuliers en arrivant sans réservation.
    Et de manière générale outils indispensables au cas où dans les NT (ou les autres états d’ailleurs !) : répulsif anti moustique (Kakadu fin avril top !) et filet anti mouche ! petites contraintes mais c’est l’Australie que j’aime !
    François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *