Parc National de Mount Aspiring

Didier Bodin, votre guide francophone pour découvrir la Nouvelle-Zélande

Passionné par la Nouvelle-Zélande, ses paysages et sa culture, Didier Bodin est un guide francophone qui a posé son sac en Aotearoa (le nom maori de la Nouvelle-Zélande) depuis presque 13 ans ! Membre très actif de notre équipe de guides francophones, il sera peut-être en charge de votre petit groupe de voyageurs lors de votre séjour au Pays du long nuage blanc. Nous vous proposons d’apprendre à le connaître au travers de cette présentation. Didier échange avec Sandrine, responsable de notre agence, et nous parle de son parcours, de son amour pour la NZ et de ses coins préférés !

Didier Bodin - Guide francophone Antipodes Travel
Didier Bodin – Guide francophone Antipodes Travel

Rencontre avec notre guide francophone Didier Bodin

Sandrine : Pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas Didier, peux-tu nous parler de ton parcourt passionnant à travers le monde et de ton arrivée ici, en Nouvelle-Zélande avant de devenir guide francophone pour Antipodes Travel ?

Didier : Comme tu le sais, voici l’histoire d’un voyage qui a commencé il y a maintenant fort longtemps ! C’était en Asie. Plusieurs longues périodes passées à bourlinguer en Inde et au Népal m’ont d’abord amené à guider professionnellement des groupes dans les montagnes de l’Himalaya et du Karakoram, et à partager ma connaissance du terrain et de la culture de ces pays. Depuis, cela fait 30 ans que cette aventure se poursuit, en empruntant toutefois des chemins bien différents de ses origines.

J’ai d’abord obtenu un diplôme français d’accompagnateur en montagne, qui m’a permis de rejoindre ma Savoie (presque) natale, en tout cas de cœur. Puis ce fut le Sahara, région dont je suis passionné. Les déserts algériens et libyens m’ont conquis. Viendra ensuite l’Afrique et ses animaux sauvages. Le Kilimandjaro et le mont Kenya. Les déserts de Namibie. Puis l’Europe, l’Asie centrale, l’Amérique et plus encore.

Arrivée en bateau sur l'Ile du Sud de la Nouvelle-Zélande, via les Marlborough Sounds
Arrivée en bateau sur l’Ile du Sud de la Nouvelle-Zélande, via les Marlborough Sounds

Également titulaire d’un diplôme d’infirmier, je suis un jour allé travailler en Nouvelle-Calédonie. Et c’est là que pour la première, je fis la découverte « par hasard » de la Nouvelle-Zélande. Ce jour-là, je ne savais même pas où se trouvait ce pays sur une carte ! J’ai donc appris qu’il s’agissait de petites îles près de l’Australie. Plus tard, j’ai compris que, pour ne pas vexer les Néo-Zélandais, il ne fallait surtout pas dire cela ! David contre Goliath ?

En tout cas, ce fut un déclic. Et vagabond dans l’âme, j’ai pris la décision d’y poser mon sac à dos. Tout d’abord à Greymouth sur la côte Ouest de l’île du Sud, puis à Christchurch, une cité qui bouge (un peu trop parfois).

La beauté de la lumière, la gentillesse des habitants, les paysages sauvages et somptueux, tout cela fait que depuis bientôt 13 ans, j’arpente les chemins néo-zélandais sans jamais m’en lasser. Et puis … il n’est pas désagréable de vivre dans un pays où l’on sait jouer au rugby ! 😉

Nature aux alentours de Christchurch
Nature aux alentours de Christchurch

Sandrine : Dans tes activités favorites en Nouvelle-Zélande, il y a bien sûr le trekking, passion pour laquelle tu n’es pas en reste ici, et qu’on appelle d’ailleurs « tramping » en NZ. Parmi toutes les randonnées du nord au sud, quelle serait ta préférée ?

Didier : Ce serait Roy Glacier, dans le parc national du Mont Aspiring. On y accède par une piste qui traverse les immenses fermes néo-zélandaises. Paysages ouverts et grandioses. Forêts, prairies, glaciers, eaux vives, vaches et moutons sont des compagnons de route enchanteurs. Une vraie carte postale néo-zélandaise.  Vu comme ça, cela ressemble à un cliché mais quel beau cliché !

Parc National de Mount Aspiring
Parc National de Mount Aspiring

Sandrine : Pour continuer dans l’exploration du territoire, aurais-tu une destination secrète à nous faire partager ? Un endroit un peu à l’écart des sentiers battus et que tu aimes faire découvrir aux voyageurs que tu accompagnes ?

Didier : Si je partage cet endroit, il ne sera plus secret ! Mais s’il est digne de rester secret, c’est qu’il mérite d’être partagé … Et s’il mérite d’être partagé, alors je dois le partager 😉 Donc le voilà :

Cette année la petite plage de Raupo bay fait partie de notre nouvel itinéraire sur le voyage « Un rêve en Océanie » (en partenariat avec Antipodes Travel et Allibert Trekking). Cette plage isolée appartient à une ferme semblant sortir tout droit de la bande dessinée néo-zélandaise mythique « Footrot flat ». Cet endroit nous permet de ressentir la puissance des volcans et de l’océan mêlée à la sérénité des paysages pastoraux de la péninsule de Banks, près de Christchurch.

Sandrine : Parlons maintenant des Kiwis, comme se prénomment eux-mêmes les habitants de la Nouvelle-Zélande. As-tu une anecdote qui montre bien « l’esprit kiwi » ?

Didier : Un jour lors d’une randonnée effectuée avec un ami dans le « high country » dominant les plaines du Canterbury, au-dessus de Christchurch, nous rencontrons un autre randonneur. Nous entamons la conversation comme il est d’usage de le faire lorsque l’on croise un autre randonneur. Toutefois, au bout d’un certain temps, notre interlocuteur remarque que mon ami donne des signes d’impatience et visiblement veut retourner rapidement au parking où nous attend notre véhicule. Je lui explique que ce soir il se joue un match de rugby important et que mon ami ne veut pas rater le coup d’envoi à la télévision.

Parc National du Mount Cook
Parc National du Mount Cook

Sur ce, notre nouveau compagnon nous dit qu’il a un « pass » annuel pour deux personnes pour aller voir les matchs au stade mais qu’il ne peut pas y aller ce soir (le match avait lieu à Christchurch). Il sort de son sac le ticket, nous le tend en nous donnant son adresse afin que nous le déposions dans sa boite aux lettres le lendemain (pour qu’il puisse aller voir les autres matchs de la saison). Sans plus de formalités.

Confiance et spontanéité sont deux caractéristiques de « l’esprit Kiwi  » : c’est très agréable à vivre.

Sandrine : Côté gastronomie, un restaurant, un food-truck ou un café que tu conseilles ?

Didier : Pomeroy’s à Christchurch. Ambiance pub garantie. En fait le plus vieux pub de la ville. Décors à l’ancienne. Endroit vivant où règne la bonne humeur. Cuisine typique du pays.

Le Pomerol's Pub à Christchurch
Le Pomerol’s Pub à Christchurch

Sandrine : Et enfin, pour terminer, quelle est la question que les clients ne t’ont jamais posée et que tu voudrais qu’on te pose ?

Didier : Pourquoi il y a des girafes dans les rues de Christchurch ?

Vous aimeriez connaître la réponse ? Il faudra venir la chercher ici, au pays des kiwis ! N’attendez pas, faites une demande de devis gratuit auprès de Sandrine ou de l’un de nos conseillers Nouvelle-Zélande et réservez votre séjour guidé en français avec Didier ou un autre guide francophone Antipodes Travel.

Antipodes Travel est une agence de voyage basée à Dunedin, dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande et fondée par Sandrine et Yoann Feillet, deux francophones qui vivent dans ce pays depuis 2002. Notre équipe organise des voyages à la carte, des circuits en liberté et des séjours guidés en Nouvelle-Zélande, en Australie et dans les îles du Pacifique.

2 réflexions sur “Didier Bodin, votre guide francophone pour découvrir la Nouvelle-Zélande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *