Tout savoir sur l’observation des baleines et dauphins dans le Pacifique Sud

« C’est assez, dit la baleine, je me cache à l’eau car j’ai le dos fin ». Avec ce moyen mnémotechnique (cétacés = baleines+cachalots+dauphins) que vous connaissez peut-être, vous savez de quoi nous allons parler : les grands mammifères marins ! Et plus précisément où on peut faire du « whale watching » dans le Pacifique sud, c’est-à-dire où voir et observer de plus près les cétacés. Suivez nos conseils et savourez le privilège de côtoyer ces splendeurs des mers.

Quels animaux voir ?

Les cétacés se divisent en deux sous-ordres : les cétacés à fanons (les baleines) et les cétacés à dents (les dauphins, cachalots…). On peut observer assez facilement ces deux grandes familles de mammifères marins dans le Pacifique sud si vous suivez nos conseils. Les principales espèces rencontrées dans le Pacifique Sud sont : les baleines à bosses, les baleines franches australes, les baleines bleues, les cachalots, les orques et de nombreuses espèces de dauphins. Le dugong, mammifère marin de taille assez imposante, apparaît dans ce tableau bien qu’il ne fasse pas partie des cétacés.

 

Quelles est la meilleure période pour les voir ?

Les baleines migrent pendant l’hiver austral, entre mai et octobre, depuis l’océan Antarctique vers les eaux plus chaudes des côtes australiennes et des îes du Pacifique. C’est la meilleure période pour les observer. Au large de Kaikoura, petite ville de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, les cachalots y vivent toute l’année, donc vous aurez la chance de pouvoir les voir presque tous les jours de l’année. Quant aux dauphins et aux orques, ils vivent quasiment toute l’année le long des côtes de Nouvelle-Zélande et d’Australie, donc on peut aussi les admirer presque 365 jours sur 365 !

Nage avec les dauphins dans la Baie des Iles, NZ ©Explore

Où les voir en Océanie ?

Nous avons établi les cartes ci-dessous pour vous indiquer les meilleurs sites d’observation en Australie et en Nouvelle-Zélande des baleines et dauphins. A noter que de nombreuses îles du Pacifique voient affluer des centaines de baleines à bosse entre juin et octobre mais le  » whale watching  » reste peu développé et malheureusement pas toujours respectueux des cétacés. La Nouvelle-Calédonie est une exception et les îles Cook et Tonga ont fait beaucoup d’efforts ces dernières années. Cette activité y devient de plus en plus populaire et de mieux en mieux encadrée. Contactez-nous pour réserver ces excursions !

Il existe des règles d’approche très strictes qui diffèrent selon le pays (et même entre les Etats en Australie), qui varient entre 50 et 200m. Si c’est l’animal qui choisit de s’approcher du bateau, alors tant mieux car vous allez pouvoir apprécier de très près la taille imposante de ces mastodontes !

Où observer les cétacés en Australie ? ©Yoann Feillet

 


Où observer les cétacés en Nouvelle-Zélande ? ©Yoann Feillet

Comment les observer ?

  • Le plus simple et le moins cher : depuis un point surélevé sur la côte. Quelques sites offrent ce privilège (pour les connaître, regardez notre carte ci-dessous). Il vous faudra parfois un peu de chance et de patience.
Notre conseil : réservez avec un prestataire qui connaît la région et ces animaux. Pourquoi ? Parce que vous augmentez ainsi les chances de les voir, de vous en approcher et d’en apprendre beaucoup sur leur comportement et leur vie en général. Comment distinguer les espèces par l’angle de leur souffle ? A quelle profondeur plonge le cachalot ? Pourquoi les orques sont des dauphins ? Des questions sans réponses quand on reste sur le bord de la plage ! Toutes ces activités accompagnées ont un coût mais vos chances de voir des baleines ou des dauphins sont bien plus importantes que depuis la côte.

 

  • En bateau : à notre avis, c’est la meilleure option car on se rapproche au plus près des animaux, on évolue dans leur élément sans compter l’excitation à les chercher sur l’océan. Et en bonus : entendre leur puissant souffle quand ils respirent, c’est presque aussi fantastique que de les voir plonger !
  • En kayak : plus intense, et plus sportif ! On accompagne ces mammifères marins à bord d’un kayak, mais cela reste une activité assez rare et qui peut effrayer un débutant.
  •  Survols en hélicoptère ou en avion : ces options sont à privilégier quand on manque de temps ou si on est très sujet au mal de mer. Vu du ciel, un cachalot à la surface de l’eau ressemble un peu à un tronc d’arbre qui flotte… même si on voit mieux la silhouette de l’animal que depuis un bateau. De plus on perd le côté majestueux de la rencontre et les commentaires du pilote ne sont pas toujours faciles à comprendre dans le casque. Cependant vous bénéficiez d’une vue panoramique par la même occasion, ce qui est à prendre en compte lors de votre choix. Par exemple, à Kaikoura, le vol au-dessus de la péninsule avec les montagnes et la mer est magnifique !
  •  A la nage (!) : il existe plusieurs lieux où on peut nager avec les cétacés, dans le cadre d’une excursion organisée. L’expérience est inoubliable, malgré l’appréhension du début. Une restriction d’âge minimum et de niveau de nage est imposée mais aucune expérience de plongée n’est nécessaire.
Dauphin dans les Marlborough Sounds, NZ ©Yoann Feillet

Que faut-il amener pour observer les baleines ?

  •  Un appareil photo et qu’il soit bien sécurisé autour du poignet ou du cou. Vous n’avez pas envie de voir un cachalot se mettre en colère parce qu’il a reçu une caméra sur la tête !
  • Des jumelles. Même si ce sont les plus gros animaux du monde, ils ne restent pas toujours à la surface assez longtemps pour s’en rapprocher au plus près.
  •  Un vêtement chaud, même dans le Queensland ! Sur l’eau il y a toujours un peu de vent et rappelez-vous, on observe les baleines en hiver (austral).
  •  Des lunettes de soleil et si elles sont polarisantes, c’est encore mieux.
  •  Un remède contre le mal de mer. Ce n’est pas le jour où il faut être malade, alors prenez vos précautions !
  •  Sur un bateau, ça peut beaucoup bouger, aussi une bonne paire de chaussures fermées vous aidera à garder un meilleur équilibre.

Le menu des dugongs de l’aquarium de Sydney ©sandrine Feillet

Dugong à l’aquarium de Sydney ©sandrine Feillet

 

Liste de nos circuits qui permettent d’observer les cétacés :

Nos circuits Liberté en Nouvelle-Zélande
Nos circuits Liberté en Australie
Séjours en Nouvelle-Calédonie, Tonga, Iles Cook

 

Pour prolonger votre expérience :

Voici quelques idées de livres et films que nous avons lus/vus et que nous vous recommendons pour préparer votre voyage, ou pour prolonger vos vacances bien après votre retour !

Si certains vous intéressent, n’hésitez pas à les acheter en cliquant sur les lieux ci-dessous. Cela nous rapportera quelques dollars que nous réinvestissons dans l’écriture de ce blog.

Film : The Whale Rider de Niki Caro (en français « Paï : l’élue d’un peuple nouveau ») : film néo-zélandais qui raconte la détermination d’une  petite fille maorie à prouver ses capacités de leader à son grand-père et son étonnante relation avec les baleines. Un très beau film qui vous apprendra beaucoup sur la culture maorie et les relations familiales.

Livres :

 The Snail and the Whale de Julia Donaldson et Axel Scheffler  (en anglais, pour les enfants). Lu et approuvé par nos filles Anna et Lucy. Une jolie histoire poétique.  The last of Maui’s Dolphin de Maria Gill et Bruce Potter  (en anglais, pour les enfants) Le trésor de la baie des orques, un roman d’aventures de l’écrivain australien Kenneth Cook tiré de faits réels où les orques collaboraient avec les baleiniers pour traquer les baleines.  Passionnant et instructif, on a adoré ! En français, pour adultes. Whale Watching in Australia and New Zealand de Peter Gille et Cecilia Burke. Le guide complet pour observer les cétacés en Océanie

 

Musées consacrés aux cétacés :

Eden Killer Whale Museum, Eden, Nouvelle-Galles du Sud, Australie
South Australian Museum, Adelaide, Australie
South Australian Whale Centre, Adelaide, Australie
Albany’s Historic Whaling Station, Albany, Australie
Picton Heritage & Whaling Museum, Picton, Nouvelle-Zélande

 

Yoann Feillet

Antipodes Travel est une agence de voyage basée à Dunedin, dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande et fondée par Sandrine et Yoann Feillet, deux francophones qui vivent dans ce pays depuis 2002. Notre équipe organise des voyages à la carte, des circuits en liberté et des séjours guidés en Nouvelle-Zélande, en Australie et dans les îles du Pacifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *