Nos conseils pour profiter du meilleur de Sydney en 4 jours

Impossible de rêver à l’Australie sans évoquer Sydney, la plus grande ville du pays et incontestablement l’une des plus belles du monde. Yoann, Sandrine (fondateurs d’Antipodes Travel) et leurs filles y ont passé quelques jours en octobre 2017. Ce n’était pas leur premier séjour mais ils ont d’abord voulu revoir les incontournables et ils vous livrent leurs conseils pour profiter du meilleur de Sydney en 4 jours.

L’opéra…

On ne va pas vous mentir, la première chose que l’on a faite en arrivant à Sydney, et ce que fait sans doute la majorité des visiteurs, c’était de se rendre à l’opéra. Non pas pour assister à un spectacle, mais simplement pour voir  » en vrai  » cet édifice mondialement connu. A mesure que l’on se rapproche du bâtiment, on se rend compte qu’il en impose et on remarque les carreaux de céramique qui constituent le toit. On a envie de les compter, mais finalement non, il paraît qu’il y en a plus d’un million… Alors envie de les toucher peut-être ? Oui, car toucher l’opéra de Sydney, c’est un peu comme se pincer pour vérifier que ce n’est pas un rêve !

Voilà, ça y est, c’est fait : on a posé la main dessus, on est bien en Australie ! Même si ce n’est pas la première fois, cela devient une tradition. Maintenant, on peut en faire le tour et apprécier toute la grandeur de l’édifice dont l’architecte danois, Jorn Utzon n’a jamais vu terminé car il a quitté le pays bien avant la fin de la construction suite à des discordes. Il n’a jamais remis les pieds à Sydney d’ailleurs. Mais nous, oui, parce qu’on l’aime bien cette ville ! Quand vous aurez admiré cet icône du pays sous tous les angles, et il y en a : depuis le bas des marches, le haut des marches, depuis le jardin botanique, le bas du pont, le haut du pont, à partir du quartier opposé ou encore depuis un bateau taxi… et bien, revenez le soir ! C’est encore plus beau avec la ville illuminée et l’eau qui reflète les néons des tours et les lumières des bateaux qui circulent dans la baie. Depuis peu de temps, au coucher du soleil, les  » voiles  » de l’opéra se parent d’un spectacle d’art aborigène, Badu Gili, une projection vidéo et audio pleine de poésie et de couleurs. Ne ratez pas ce spectacle (gratuit) qui a lieu tous les jours au coucher du soleil et à 21h (horaires ici ).
N’oubliez pas que vous pouvez assister à un évènement dans l’opéra (Sandrine et Anna sont allées voir une opérette) ou faire un tour guidé des coulisses et pénétrer ainsi dans le cœur de Sydney. Nous contacter pour les réservations.

Sydney_Opera
L’animation autour de l’opéra de Sydney le soir. © Yoann Feillet

…le pont…

Maintenant que vous avez vu l’opéra sous toutes ses coutures, et que vous vous rendez compte que, finalement, il partage la vedette avec une autre structure toute proche, moins célèbre certes, mais encore plus imposante (134m de haut) : on parle bien sûr du pont de Sydney. Il va bien falloir aller le voir de plus près lui aussi, et le toucher ?

C’est vrai qu’il en impose avec ses quatre énormes piliers de pierre qui soutiennent l’arche métallique de 500m de long et ce, depuis 1923. Son architecture nous ferait presque croire qu’on est à New York avant la crise de 1929. Il accueille la plus célèbre activité du pays, en tout cas, c’est ce que laisse supposer les dizaines de prospectus que l’on découvre dès l’arrivée à l’aéroport : monter au sommet du Sydney Harbour Bridge. On vous promet une vue extraordinaire sur la ville, la baie et l’opéra qui apparait tout à coup moins imposant ! En revanche, vous serez délesté de (beaucoup) de dollars car elle a un prix, l’activité la plus célèbre du pays (entre 163AUD et 383AUD) ! Mais vous en garderez un souvenir impérissable.
Si votre porte-monnaie ne vous permet pas une telle dépense, ne vous inquiétez pas, suivez nos conseils pour en profiter quand même à moindre coût : traversez le pont à pied (gratuit), montez les 200 marches du pilier sud-est (15AUD) pour une vue remarquable ou encore passez sous le pont en water-taxi (quelques dollars).

Sydney_Bridge
L’esplanade qui conduit les piétons sous l’imposant Sydney Harbour Bridge. © Yoann Feillet

… et  » The Rocks « 

Entre l’opéra et le pont, on traverse le quartier historique de  » The Rocks « . Ici, le capitaine Artur Phillip proclama l’établissement de la ville de Sydney en 1788. Pendant très longtemps cette partie de la ville resta un lieu mal famé qui faillit même être rasé dans les années 1970. Heureusement que ce ne fut pas le cas, car aujourd’hui les touristes affluent dans ces ruelles aux jolis bâtiments de pierre, entre lesquels on aperçoit l’imposante structure du pont qui commence. On y trouve aussi un marché à souvenir, de sympathiques cafés/restaurants et des hébergements idéalement situés.

Histoire, architecture, art et tourisme s’associent dans la quartier des Rocks. © Yoann Feillet

C’est tout ce que vous avez vu en 4 jours ?!

Non bien sûr, loin de là, mais on aime prendre notre temps ! Nous avons aussi rajouté au menu de notre visite :

Les plages du nord : il y en a plein, mais la plus accessible reste celle de Manly. On y accède directement en ferry, bénéficiant au passage d’une croisière dans la baie au départ de Circular Quay (près de l’opéra). Si vous aimez marcher et les beaux points de vue, ne ratez pas  » North Head « . C’est la pointe nord de l’entrée de la baie de Sydney. Splendide par tous les temps !

Les plages du sud : tout d’abord Bondi (prononcez  » bondaï « ), la plus célèbre plage de la ville, non, de Nouvelle Galles du Sud, non, du monde, enfin d’Australie c’est sûr ! De taille modeste et souvent très peuplée, elle peut décevoir quand on sait qu’il y a plus de 10 600 plages en Australie et donc des centaines potentiellement plus belles. Malgré tout, elle offre un joli croissant de sable blond et de magnifiques vagues pour les surfers.

Un peu plus au sud, Coogee ressemble à peu près a Bondi mais ne bénéficie pas d’autant d’aura. Si la baignade dans les vagues ne vous tente pas, il existe de nombreuses piscines découvertes dans le coin, construites en bord d’océan et remplies d’eau de mer. Elles possèdent beaucoup de charme et sont gratuites. Sandrine, Anna et Lucy ont testé celle de Ross Jones Memorial Pool. Et si vraiment vous ne voulez pas vous baigner, réfugiez-vous dans l’un des nombreux cafés et restaurants qui bordent la plage.

Sydney_Coogee2
La plage de Coogee sous un ciel menaçant. © Yoann Feillet

Le centre-ville avec Hyde Park (et sa fontaine française !), les bâtiments imposants qui abritent les banques, l’Australian Museum méritent une visite. La Sydney Tower Eye, pour nous, était une petite déception car on voit tout, sauf l’opéra et le pont qui sont cachés par de hauts immeubles. Pour anecdote, ce jour-là avait lieu l’annuelle montée à pied des pompiers de Sydney. On s’est retrouvé au sommet de la tour entouré de 500 pompiers (Sandrine était ravie…)! Juste à côté, traversez l’imposant Queen Victoria Building ( » QVD « ) qui abrite des boutiques très chics et une mystérieuse lettre écrite par la reine Elisabeth II à l’attention des habitants de Sydney mais qui ne pourra être ouverte qu’en 2085 !

Sydney_Queen_Victoria_Building
Classe, luxe et distinction au Queen Victoria Building. © Yoann Feillet

Darling Harbour : à ne pas confondre avec Circular Quay. Au premier on trouve l’aquarium et le musée maritime, au second l’opéra et le jardin botanique. Notez qu’on peut rejoindre Circular Quay et Darling Harbour via le nouveau parc citadin de Barangaroo qui permet d’agréables balades. A Darling Harbour, vous trouverez le fameux aquarium qui devrait être bientôt restauré. En tout cas on l’espère car il vieillit et l’agencement n’est pas optimal. Cela dit, vous vous pourrez observer des espèces étonnantes, comme le dugong, et le grand aquarium reste magique. Les enfants en redemandent.

Sydney_Aquarium
Même si on attend la rénovation de l’aquarium de Sydney avec impatience, il mérite cependant une petite visite. © Yoann Feillet

Le jardin botanique (entrée libre). Facile à trouver, il commence juste à côté de l’opéra. Très grand, il offre de beaux panoramas sur la baie, l’opéra et le pont. Des kilomètres de sentiers vous attendent et des hectares de pelouse impeccable sur laquelle il fait bon de s’allonger et d’écouter les oiseaux chanter.

Sydney_jardin_Botanique
Le centre-ville de Sydney vu du jardin botanique. © Yoann Feillet

Se déplacer

Comment visiter Sydney : à pied, à vélo, en train ou en bateau ? Pour être sûr, on a tout essayé ! Toute la partie décrite plus haut se fait facilement à pied une fois que vous êtes dans le quartier. Si vous voulez aller un peu plus loin (et un peu plus vite) alors, louez un vélo. C’est plat (sauf le quartier des Rocks, mais que l’on peut facilement contourner) et il y a de nombreuses pistes cyclables, dont une qui emprunte le pont. En louant les vélos sur une-demi-journée, vous pourrez facilement voir tout ce qu’il y a entre le jardin botanique et Darling Harbour. Nous contacter pour la location, à partir de 30AUD/demi-journée.
Pour rejoindre certains quartiers au bord de l’eau, n’hésitez pas, prenez le ferry ! En plus d’être rapide, ce moyen de transport vous permet de faire une mini-croisière dans la baie (surtout le ferry qui va à Manly).

Privilégiez le système de transport en commun (appelé  » Opal « , allusion à la pierre semi-précieuse qu’on trouve en Australie) pour vous déplacer, car il est rapide et pas très cher, surtout le weekend. Avec une carte (gratuite) que vous trouverez dans plein de boutiques de quartier, il suffit de la recharger par carte bancaire ou dans de nombreuses bornes. Vous pouvez même télécharger l’application pour consulter le solde, les horaires, les stations, ou recharger la carte. Il faut valider sa carte à la montée et à la descente. Le prix dépend du trajet bien entendu mais il est plafonné à 15,40AUD/adulte (7,70AUD/enfant) pour la journée en semaine et à 2,60AUD le dimanche ! Et elle est valable pour le bus, le train et le ferry (le train qui rejoint l’aéroport a un tarif particulier).

Sydney_velo
Le vélo, un des meilleurs moyens de transport pour visiter les environs de l’opéra. © Sandrine Feillet

On pourrait passer une semaine entière à Sydney rien que pour visiter les sites incontournables de la ville. Cependant, avec 4 jours sur place, vous pouvez bien profiter de la capitale de la Nouvelle-Galles du Sud.  » Et si je n’ai qu’un seul jour pour visiter, qu’est-ce que vous me recommandez ?  » Sans hésitation : l’opéra, le pont, The Rocks et le jardin botanique !

N’oubliez pas qu’à proximité de Sydney, s’étendent les Blue Mountains qu’il faut voir absolument pour compléter votre visite de cette belle partie de l’Australie.

La famille Feillet, octobre 2017

Pour organiser votre séjour à Sydney, contactez vos consultants Voyage !

Nos circuits « Libertés » qui passent par Sydney : 

Séjour Sydney – 4 jours
Séjour Sydney – Brisbane – 10 jours
Séjour Australie Incontournable – 21 jours

Notre circuit guidé qui passe par Sydney : 

Circuit guidé en Australie – 12 jours

Antipodes Travel est une agence de voyage basée à Dunedin, dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande et fondée par Sandrine et Yoann Feillet, deux francophones qui vivent dans ce pays depuis 2002. Notre équipe organise des voyages à la carte, des circuits en liberté et des séjours guidés en Nouvelle-Zélande, en Australie et dans les îles du Pacifique.

3 réflexions sur “Nos conseils pour profiter du meilleur de Sydney en 4 jours

    1. Bonjour, nous recommandons les excursions en français avec 3AT ou La Méridienne, ils sont très compétents, que ce soit pour visiter Sydney ou les Blue Mountains. Paddington est un quartier très chouette, et on adore les plages de Bondi et Cooggee! Vous comptez y aller quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *