Randonnée, croisière ou kayak dans le parc national Abel Tasman ?

Sur la carte du pays, il reste très discret, à peine visible. Pourtant le parc national Abel Tasman, le plus petit de Nouvelle-Zélande, accueille de nombreux voyageurs car il apparaît comme l’un des joyaux de l’île du Sud. Pas facile d’accès, Antipodes Travel, agence de voyage en Nouvelle-Zélande, vous explique comment s’y rendre, que faire, quand y aller… Suivez nos conseils !

Cliquez sur l’image pour agrandir la carte du Parc national Abel Tasman

Création du parc national Abel Tasman

En décembre 1642, le navigateur néerlandais Abel Janszoon Tasman croise au large de ce qu’on appelle aujourd’hui Tasman Bay. Pour la première fois, un européen pose cette terre sur une carte, et ce, bien avant le passage du Capitaine Cook en 1769. Pour fêter cet événement, on crée exactement 300 ans plus tard, le 19 décembre 1942, le parc national Abel Tasman. L’explorateur français Jules Dumont d’Urville cartographie la région en 1827 et établit des contacts amicaux avec les maoris installés dans la région depuis plus de 500 ans.

Géographie : où se situe le Parc en Nouvelle-Zélande ?

Les plus beaux parasols du monde jalonnent l’Abel Tasman Coast Track : les fougères argentées. ©Y. Feillet

Avec 22 500 hectares et environ 23km de longueur, Le Parc National Abel Tasman semble riquiqui à côté de son voisin Kahurangi National Park, 20 fois plus grand ! C’est le plus petit du pays et c’est la partie côtière qui attire surtout les visiteurs. En fait le sentier de randonnée Abel Tasman Coast Track fait toute la renommée du parc. C’est là que se concentrent les points d’intérêts : plage de sable orangé, eau translucide, rivière bordée de végétation dense native, otaries… On vous fait envie ?

Bonne nouvelle : ce petit coin de paradis jouit d’un important ensoleillement, plus de 2500 heures annuelles. La probabilité d’admirer ce parc sous le ciel bleu reste donc importante. Ouf !

Autre bonne nouvelle : si l’intérieur du parc abrite des sommets de 1100m de haut, le sentier en bord de mer reste en dessous des 200m d’altitude. La partie la plus belle du parc reste donc accessible au plus grand nombre. Re-ouf !

Comment accéder au parc Abel Tasman ?

Porte d’entrée du parc national Abel Tasman, Kaiteriteri mérite déjà le détour. ©Y. Feillet

L’accès le plus direct et le plus aisé se fait par le sud du parc, à Marahau, à 20km de Motueka, la ville la plus proche. Cependant, les deux premières heures de marche sur le sentier de randonnée Abel Taman Coast Track ne présentent que très peu d’intérêt. Nous conseillons donc de rejoindre les plus belles parties du parc en bateau-taxi. Ces derniers partent depuis la jolie petite plage de Kaiteriteri.

Distances et temps de conduite pour rejoindre Kaiteriteri en voiture :

 

Fonctionnement des bateaux-taxis : se déplacer dans le parc National Abel Tasman en Nouvelle-Zélande

Là où ça se complique, c’est qu’il existe plusieurs opérateurs de bateau-taxi avec un (trop) grand choix d’options : sortie sur l’eau avec ou sans randonnée, avec ou sans kayak, plusieurs horaires de départ possibles, sans compter les différents sites où il est possible d’être déposé ou récupéré. Bref, nous allons essayer de clarifier tout ça pour vous aider à choisir.

Les opérateurs ont leurs cabanons alignés face à la plage de Kaiteriteri. C’est là que vous récupérez votre ticket d’embarquement et un plan du parc national avec tous les points d’intérêt. Si vous avez choisi de descendre du bateau, on vous dira où vous accostez, à quelle heure et à quel endroit vous êtes récupérés.

Il n’y a pas de ponton ou de quai dans tout le parc national, les bateaux accostent donc directement sur la plage. Les plus gros (jusqu’à 150 passagers) utilisent une passerelle automatique qui vous permet de poser les pieds sur la plage, sans être mouillé. Les plus petits (environ 20 passagers) se rapprochent à reculons de la plage et utilisent également une passerelle si la mer est calme. Sinon, il faut retirer les chaussures et mettre les pieds dans l’eau. Ça fait aussi partie de l’expérience !

Bateau-taxi devant l’étonnant Split Apple Rock, à l’entrée du parc national Abel Tasman en Nouvelle-Zélande ©Y. Feillet

Quelle option choisir pour visiter le parc national Abel Tasman ?

Préparatifs avant de découvrir le Parc National Abel Tasman en kayak ©Y. Feillet

Les prestataires proposent de nombreux choix qui peuvent paraître un peu compliqués pour les visiteurs. Mais nous sommes là pour vous conseiller ! Pour simplifier, voici les options (voir aussi le graphique plus bas) :

  • La plus tranquille : faire la croisière aller-retour le long de la côte sans descendre du bateau. Vous verrez de très belles plages, des otaries, et les randonneurs qui débarquent ou embarquent à différents points de la côte. Durée : 3h15 environ l’aller-retour.
  • La plus classique (mais sans doute la meilleure), le combiné croisière + randonnée (sans guide) : vous pouvez choisir de marcher moins de 2h, environ 2h, 4h ou 5 à 6h. On marche sur de magnifiques plages, on entend les oiseaux chanter et les points de vue sur la côte vous feront regretter d’avoir oublié votre appareil photo dans la voiture ! Possibilité également de débarquer sur une plage et d’y rester jusqu’au prochain bateau, idéal quand on veut seulement se baigner ou faire un pique-nique.
  • La plus originale : le combiné croisière + sortie kayak (avec guide) : comme pour la randonnée, le bateau-taxi vous emmène dans un des plus beaux coins du parc national et vous avez le choix de la durée de sortie, à partir de 2h sur le kayak. Le Parc National Abel Tasman se prête parfaitement à la pratique du kayak pour les débutants.
  • La totale : le combiné croisière + sortie kayak (avec guide)  + randonnée (sans guide). Là vous êtes sûr de passer une journée de rêve !

Vous souhaitez plus d’infos sur les différentes activités à faire dans le parc national Abel Tasman ? Contactez-nous !

Peut-on dormir dans le parc national ?

Oui, il existe plusieurs refuges du Department of Conservation (DOC) le long du sentier, qui sont de simples dortoirs, plutôt réservés aux randonneurs qui effectuent la totalité de la randonnée Abel Tasman Coast Track et souhaite faire du camping. En revanche, deux hébergements de qualité gérés par l’un des opérateurs de bateau-taxi accueillent les visiteurs qui souhaitent plus de confort. On les trouve à Awaroa et Torrent Bay et ils doivent être réservés à l’avance.

Bon à savoir pour votre découverte du Parc Abel Tasman :

  • Ce n’est pas forcément le même bateau qui vous récupère pour le retour vers Kaiteriteri.
  • Les petits bateaux ne conviennent pas aux personnes à mobilité réduite.
  • Il n’y a pas de ville, village, commerces… dans le parc national. Prévoir un pique-nique avant de partir.
  • Vous pouvez utiliser les toilettes, les tables et les bancs des refuges du DOC mais par les dortoirs, sauf si vous avez réservé la nuit bien sûr.
  • L’heure exacte de votre embarquement au retour est imprimée sur votre ticket, ne le perdez pas ! Sur les plans du parc que l’on vous remet avec vos tickets de bateau, les horaires et les sites de dépose y figurent. Cela peut être utile si vous ratez votre bateau !
  • Le réseau de téléphone mobile est limité dans le parc.
  • Plusieurs parties du sentier sont impraticables à marée haute. Il existe des alternatives, mais pas toujours, afin de poursuivre les pied au sec. Mais attention, cela prend plus de temps.

    Il faut parfois faire un détour quand la marée est haute ou…attendre ©Y.Feillet

Nos conseils  et coups de cœur :

Consacrez une journée entière à la visite du parc Abel Tasman. Dormez la veille puis le soir près du parc (à Kaiteriteri, Marahau ou Motueka). En venant de Wellington, vous n’aurez pas le temps d’enchaîner la traversée en ferry (3h15), la route jusqu’à Kaiteriteri (3h minimum) et la visite du parc. Prenez votre temps !

Coups de cœur :

  • la plage d’Onetahuti, on a simplement d’envie d’y passer toutes ses vacances ;
  • la jolie vue des ponts suspendus près de Bark Bay ;
  • la baie d’Anchorage et les petites balades aux alentours en particulier les rafraichissantes piscines naturelles de Cléopâtre !

Découvrez le parc national Abel Tasman avec Antipodes Travel

Notre agence, basée sur place en Nouvelle-Zélande, vous aide à organiser le voyage de vos rêves. Certains de nos circuits en Nouvelle-Zélande inclus la visite du Parc Abel Tasman :

Contactez nous pour toute question ou demande de devis.

Yoann Feillet, photographe, guide et directeur d’Antipodes Travel.

Mai 2019.

Antipodes Travel est une agence de voyage basée à Dunedin, dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande et fondée par Sandrine et Yoann Feillet, deux francophones qui vivent dans ce pays depuis 2002. Notre équipe organise des voyages à la carte, des circuits en liberté et des séjours guidés en Nouvelle-Zélande, en Australie et dans les îles du Pacifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *