Warbirds over Wanaka, la passion des avions

Les Néo-Zélandais se surnomment les « Kiwis » du nom de leur oiseau emblématique… qui ne vole pas ! Cependant ils sont économiquement dépendants du transport aérien et l’avion est capital pour visiter d’autres contrées (même si ce pays est splendide, ils ont l’âme voyageuse !). C’est peut-être pour cela que les Kiwis aiment autant l’aviation et que les shows aériens comme le Warbirds over Wanaka, sont nombreux en Nouvelle-Zélande, pourtant bien éloignée des constructeurs.

Ebony, consultante chez Antipodes Travel depuis 2007, est passionnée des avions depuis son enfance, ayant eu un grand-père technicien dans l’aéronautique. Elle trouve son bonheur tous les deux ans au show aérien Warbirds over Wanaka, à 4 heures de Dunedin. Elle nous raconte sa passion et ses coups de cœurs pour l’édition 2018 qui a eu lieu le week-end de Pâques.

« J’ai assisté à mon premier Warbirds over Wanaka à l’âge de 7 ans, en 1994. Depuis je suis accro, fan des avions et du vol, toujours prête à m’envoler ! Quand je pars en vacances loin de Dunedin, le trajet en avion me procure autant de plaisir que mon séjour lui-même ! Cependant, même si nous continuons à avancer dans les technologies de l’aéronautique, c’est toujours vers les anciens avions de chasse que je m’oriente, les rois et reines du ciel qui font un bruit énorme mais qui sont tellement élégants !

©Ebony H.

Warbirds Over Wanaka est un show qui s’oriente justement autour de ces avions des deux guerres mondiales, les Spitfires et les Harvards, les Yakovlevs (Yaks) et les DC-3s. Tous les deux ans autour de Pâques, un grand nombre de pilotes et leurs avions se réunissent pour faire un show de deux jours à Wanaka, cette magnifique petite ville du Central Otago, dans l’île du Sud, au bord du lac du même nom. Et si ce qu’il y a à voir dans le ciel ne vous suffit pas, assistez aux reconstitutions de batailles avec ce qu’on appelle en anglais les ‘Warhorses’ (les chevaux de guerre), c’est-à-dire les voitures et les camions militaires, avec leurs canons et leurs armes.

©Ebony H.

Situé à 10km de l’aéroport de Wanaka, le show a commencé en 1988 grâce à Sir Tim Wallis, à la fois pilote et éleveur de cerfs de la région, passionné d’avions. Commençant par l’acquisition d’un Harvard P51 en 1984, ce fut le catalyseur pour une collection étonnante d’une trentaine d’avions (il en reste aujourd’hui 5 au musée de Wanaka, les autres étant dispersés dans le monde après avoir été vendus). Et la création d’un show aérien de renommée internationale qui a fêté en 2018 ses 30 ans !

©Ebony H.

Si les avions de collection ne vous intéressent pas, je vous invite à assister au show aérien annuel, le RNZAF Air Tattoo. Le RNZAF est notre armée de l’air (Royal New Zealand Air Force), qui existe officiellement depuis 1937. Elle n’a plus de rôle de combat (n’ayant plus d’avions de chasse depuis 2001), mais elle est impliquée dans l’aide humanitaire dans le Pacifique, et ailleurs dans le monde comme en Antarctique et au Moyen-Orient.

Un Kiwi volant ©Ebony H.

En 2017, la Royal New Zealand Air Force a fêté son 80e anniversaire, et a invité pour l’occasion les copains des autres armées de l’air, qui ont répondu à l’invitation ! Sur leur base aérienne, ils ont accueilli des Américains, des Canadiens, des Singapouriens, des Australiens, des Anglais et, bien sûr, des Français. Tout près de Palmerston North dans l’île du Nord, sur deux jours bien remplis, ils nous ont montré les capacités de leurs avions, du C17 Globemaster des États-Unis jusqu’à nos nouveaux avions d’entrainement beaucoup plus petits, les Beechcraft Texans. Nous avons également eu la chance de voir les avions à réactions F15 et F16 qui ont une manœuvrabilité étonnante.

Si si, ça passe ! ©Ebony H.

La Nouvelle-Zélande a beau être un petit pays, elle possède de nombreux avions de collection dont certaines pièces uniques au monde. Certaines restent dans les musées, d’autres volent toujours et paradent lors des shows aériens comme le Mark I Avro Anson bombardier (le seul exemplaire au monde qui peut encore voler), ou des modèles de Supermarine Spitfire (3 sur 54 au monde capables de voler).

Et si vous ne résistez pas au plaisir de voler dans ces avions de légende, c’est possible, notamment à Blenheim, Tauranga ou Mandeville (entre Dunedin et Te Anau). N’hésitez pas à me contacter pour inclure ces avions de légende dans votre itinéraire en Nouvelle-Zélande. »

Ebony

Pour en savoir plus :

Musées de l’aviation :

 

Shows aérien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *